La Banque européenne d'investissement (BEI) révise ses critères de prêt pour l'énergie

08 August 2019 par Dusan Jakovljevic
La Banque européenne d'investissement (BEI) révise ses critères de prêt pour l'énergie

La Banque européenne d'investissement va progressivement cesser de soutenir les projets énergétiques reposant sur les combustibles fossiles. Ces projets ne seront pas présentés pour approbation au Conseil d'administration de la BEI après la fin de l'année 2020. Toutes les activités de la Banque dans le secteur de l'énergie seront pleinement conformes à l'accord de Paris. Pour décarboniser l'approvisionnement en énergie et atteindre les objectifs de 2030, il faut au moins doubler la capacité actuelle de production d'électricité à partir de sources renouvelables dans l'UE. La Banque renforcera ses services de conseil technique et financier à l'intention des promoteurs de projets et des pouvoirs publics qui cherchent à intensifier leurs programmes d'investissement. Elle cherchera également à soutenir le développement d'un approvisionnement interne durable en matières premières essentielles à la transformation. Voir le document ici. Retour à la page d'accueil du Mail Online. Retour à la page d'où vous venez : publié à l'origine par la Commission européenne.Retour au bureau du Daily Mail Online. Pour obtenir un soutien confidentiel, appelez le Samaritans au Royaume-Uni au 08457 909090 ou visitez une agence locale ou encore cliquez ici pour obtenir les coordonnées des pays membres du Conseil européen d'investissement.


Contenu complémentaire   #approvisionnement en énergie  #énergies renouvelables  #programmes d'investissement 


La Banque européenne d'investissement (BEI) va progressivement cesser de soutenir les projets énergétiques qui dépendent des combustibles fossiles : production de pétrole et de gaz, infrastructures principalement dédiées au gaz naturel, production d'électricité ou de chaleur à partir de combustibles fossiles.

Ces types de projets ne seront pas présentés pour approbation au Conseil d'administration de la BEI au-delà de la fin de 2020. Par conséquent, toutes les activités de la Banque dans le secteur de l'énergie seront pleinement conformes à l'accord de Paris.

La décarbonisation de l'approvisionnement en énergie pour atteindre les objectifs de 2030 nécessite au moins le doublement de la capacité actuelle de production d'énergie renouvelable de l'UE. En étroite collaboration avec la Commission européenne et d'autres partenaires, la Banque s'emploie à soutenir l'intégration sur le marché des projets d'efficacité énergétique et d'électricité renouvelable, ainsi qu'une coopération régionale accrue. En outre, il est nécessaire de soutenir d'autres types d'énergies renouvelables (chauffage renouvelable), la production et l'intégration de gaz à faible teneur en carbone (tels que l'hydrogène) et de combustibles à faible teneur en carbone.

La Banque renforcera ses services de conseil technique et financier aux promoteurs de projets et aux autorités publiques qui cherchent à intensifier les programmes d'investissement. Enfin, elle s'efforcera de soutenir le développement d'un approvisionnement interne durable en matières premières essentielles nécessaires à la transformation.

Voir le document ici