Révolutionner l'énergie : Découvrez 5 plus 1 méthodes différentes pour produire de l'hydrogène propre et abondant

13 January 2023 par Jürgen Ritzek
Révolutionner l'énergie : Découvrez 5 plus 1 méthodes différentes pour produire de l'hydrogène propre et abondant

L'hydrogène est une source d'énergie propre et polyvalente qui peut être utilisée à des fins diverses. L'un des principaux défis de l'adoption généralisée de l'hydrogène comme source d'énergie est la production efficace et rentable d'hydrogène. Dans cet article, nous présenterons brièvement 5 options différentes pour produire de l'hydrogène ainsi que leurs avantages et inconvénients, à savoir le reformage du méthane à la vapeur (SMR), l'électrolyse, la biomasse, le procédé photoélectrochimique (PEC), la biohydrogénation.

Et nous réfléchirons à la catégorisation basée sur l'impact environnemental ainsi qu'à une nouvelle approche innovante, le projet STORMING.


Contenu complémentaire   #méthane  #hydrogène  #gaz de synthèse 


L'hydrogène est une source d'énergie propre et polyvalente qui peut être utilisée à des fins diverses, telles que le transport, la production d'électricité et les procédés industriels. L'un des principaux défis de l'adoption généralisée de l'hydrogène comme source d'énergie est la production efficace et rentable d'hydrogène. Dans cet article, nous présenterons brièvement 5 options différentes pour produire de l'hydrogène ainsi que leurs avantages et inconvénients.

 

Il existe encore plus d'options et une façon de les classer en fonction de leur impact sur l'environnement. Consultez cet article de John Armstrong: "Décrypter le code couleur de l'hydrogène". John est également l'auteur de"The Future of Energy".

 

Laméthode la plus courante pour produire de l'hydrogène est le processus de reformage du méthane à la vapeur (SMR).

Ce procédé consiste à faire réagir du méthane (gaz naturel) avec de la vapeur pour produire de l'hydrogène et du dioxyde de carbone. L'avantage de cette méthode est qu'elle est bien établie et qu'elle peut être facilement intégrée aux infrastructures de gaz naturel existantes. Toutefois, son principal inconvénient est qu'elle produit des gaz à effet de serre, comme le dioxyde de carbone, en tant que sous-produit.

 

Uneautre méthode de production d'hydrogène est l'électrolyse de l'eau.

Ce procédé consiste à utiliser un courant électrique pour séparer les molécules d'eau en hydrogène et en oxygène. L'avantage de cette méthode est qu'il s'agit d'un processus propre et renouvelable qui ne produit aucune émission de gaz à effet de serre. Toutefois, son principal inconvénient est qu'il est actuellement plus coûteux que le procédé SMR et que son fonctionnement nécessite une quantité importante d'énergie.

 

Une troisième option pour produire de l'hydrogène est l'utilisation de la biomasse.

La biomasse peut être convertie en hydrogène par un procédé appelé gazéification, dans lequel la biomasse est chauffée en l'absence d'oxygène pour produire un mélange d'hydrogène et de monoxyde de carbone, appelé gaz de synthèse ou syngaz. L'avantage de cette méthode est qu'elle utilise une ressource renouvelable et qu'elle peut également produire de l'hydrogène en émettant moins de gaz à effet de serre que le procédé SMR. Le principal inconvénient est que le procédé n'est pas encore totalement au point et qu'il reste relativement coûteux.

 

Une quatrième méthode de production d'hydrogène est le procédé photoélectrochimique (PEC).

Ce procédé utilise l'énergie de la lumière solaire pour séparer l'eau en hydrogène et en oxygène. L'avantage de cette méthode est qu'il s'agit d'un processus propre et renouvelable qui ne produit aucune émission de gaz à effet de serre. Son principal inconvénient est que la technologie en est encore à ses débuts et que son coût n'est pas encore compétitif par rapport à d'autres méthodes.

 

Uneautre méthode prometteuse pour produire de l'hydrogène est l'utilisation d'algues.

Les algues peuvent être utilisées pour produire de l'hydrogène par un processus connu sous le nom de biohydrogénation. L'avantage de cette méthode est qu'elle utilise une ressource renouvelable et qu'elle peut également produire de l'hydrogène en émettant moins de gaz à effet de serre que le procédé SMR. Le principal inconvénient est que le procédé n'est pas encore totalement au point et qu'il reste relativement coûteux.

 

Innovation : Craquage du méthane produisant de l'hydrogène et des nanomatériaux de carbone pour des applications de batteries ("STORMING")

Le PEIE est partenaire d'un projet récemment lancé appelé STORMING et financé par la Commission européenne en tant que projet de recherche et d'innovation dans le cadre du programme Horizon Europe. Ce projet vise à développer des réacteurs structurés innovants, chauffés à l'électricité renouvelable, pour convertir le CH4 fossile et renouvelable en H2 sans CO2 et en nanomatériaux de carbone de grande valeur pour des applications de batteries.

  • Si vous souhaitez en savoir plus sur ce projet, veuillez contacter Ana Sofia Praxedes, responsable de la communication du projet.

 

Conclusion

En conclusion, il existe plusieurs options pour produire de l'hydrogène, chacune ayant ses propres avantages et inconvénients. Le reformage du méthane à la vapeur est la méthode la plus courante et la mieux établie, mais elle produit des émissions de gaz à effet de serre en tant que sous-produit. L'électrolyse de l'eau est un procédé propre et renouvelable, mais il est actuellement plus coûteux et nécessite une quantité importante d'énergie. L'utilisation de la biomasse et des algues, ainsi que le procédé photoélectrochimique, sont des méthodes prometteuses pour produire de l'hydrogène avec moins d'émissions de gaz à effet de serre, mais elles ne sont pas encore totalement développées et sont relativement coûteuses. À mesure que la technologie progresse et que les coûts diminuent, il est probable que l'hydrogène jouera un rôle de plus en plus important dans le bouquet énergétique mondial.