Table ronde sur le financement de l'efficacité énergétique industrielle, 19 octobre

03 October 2017 par Rod Janssen
Table ronde sur le financement de l'efficacité énergétique industrielle, 19 octobre

Le Groupe des institutions financières pour l'efficacité énergétique (GEIE), créé en 2014, reprend une grande partie des discussions politiques relatives à l'efficacité énergétique industrielle. Le GEIEF a identifié bon nombre des obstacles au financement à long terme de l'efficacité énergétique et a proposé des recommandations politiques et des solutions de marché pour y remédier. Le nombre de places est limité mais si vous souhaitez obtenir plus d'informations et participer, veuillez me contacter à l'adresse rod.janssen@ee-ip.org. Les conclusions du président seront préparées et distribuées aux membres des institutions européennes et aux parties prenantes concernées. Le groupe a identifié une opportunité claire d'augmenter et d'améliorer considérablement les investissements dans l'efficacité énergétique. Eefig a identifié le besoin d'élever la priorité de l'efficacité énergétique au niveau des conseils d'administration, d'incorporer les investissements dans l'efficacité énergétique dans le dialogue et le processus standard de financement des entreprises et d'encourager les entreprises à être plus ouvertes quant aux horizons d'investissement, à la portée et aux rendements des investissements dans l'efficacité énergétique qu'elles accepteront. pour atteindre nos objectifs. et pour encourager l'industrie à offrir des avantages concurrentiels.


Contenu complémentaire   #stratégie  #institutions de l'ue  #décisions stratégiques 


19 octobre, Bruxelles - Table ronde sur le financement de l'efficacité énergétique industrielle

Le 19 octobre, une table ronde sur invitation spéciale sera organisée pour discuter des recommandations de l'EEFIG (Energy Efficiency Institutions Group) et de la manière dont le secteur industriel s'intègre dans la stratégie globale de l'UE en matière d'efficacité énergétique.

Le nombre de places est limité, mais si vous souhaitez obtenir plus d'informations et participer à cette table ronde, veuillez me contacter à l'adresse rod.janssen(at)ee-ip.org.

Le paquet "énergie propre" qui est actuellement en cours d'approbation au sein des institutions de l'UE accorde une attention considérable à l'efficacité énergétique. Pour l'industrie, aucune modification législative n'est recommandée. Il s'agit de poursuivre la mise en œuvre des articles de la directive de 2012 sur l'efficacité énergétique. Ceux-ci concernent principalement les audits énergétiques obligatoires pour les grandes entreprises, la promotion des systèmes de gestion de l'énergie et le soutien aux PME.

Heureusement, le Groupe des institutions financières pour l'efficacité énergétique (EEFIG), créé en 2014, prend en charge une grande partie des discussions politiques relatives à l'efficacité énergétique industrielle. L'EEFIG a identifié de nombreux obstacles au financement à long terme de l'efficacité énergétique et a proposé des recommandations politiques et des solutions commerciales à ces obstacles. L'objectif du groupe est d'amener les institutions financières et les autres parties prenantes concernées à trouver des moyens de surmonter le blocage des investissements. Des financements sont disponibles, mais les banques ont une faible capacité et un faible intérêt à financer l'efficacité énergétique, et les consommateurs (dans ce cas l'industrie, les entreprises ou les institutions) sont réticents à décider d'entreprendre de telles mesures. S'il y a bien quelques investissements, il est certain qu'ils ne sont pas à une échelle qui permettra d'avoir un impact réel nécessaire pour atteindre nos objectifs à long terme. L'un des problèmes est le manque de normalisation dans l'élaboration et la documentation des projets, qui est considéré comme l'un des principaux obstacles à l'augmentation des investissements dans l'efficacité énergétique.

Les membres de l'EEFIG ont identifié une opportunité évidente d'accroître et d'améliorer considérablement les investissements en matière d'efficacité énergétique dans les entreprises industrielles et non industrielles européennes de toutes tailles afin d'offrir des avantages concurrentiels au niveau mondial et local. L'EEFIG a identifié le besoin d'augmenter la priorité de l'efficacité énergétique au niveau du conseil d'administration, d'intégrer les investissements dans l'efficacité énergétique dans le dialogue et le processus standard de financement des entreprises et d'encourager les entreprises à être plus ouvertes quant aux horizons d'investissement, à la portée et au rendement des investissements dans l'efficacité énergétique qu'elles accepteront.

Le rapport final de l'EEFIG pour 2015 contient les recommandations suivantes concernant l'industrie :

  • Le cadre politique devrait soutenir positivement les choix d'investissement des entreprises en matière d'efficacité énergétique à des moments clés de leur cycle d'investissement
  • Les ressources publiques et la facilitation devraient être engagées pour mettre en place des systèmes dynamiques et efficaces de partage de l'information et de l'expérience technique
  • Veiller à ce que les politiques et les ressources de l'UE et des pays collaborent efficacement pour favoriser la R&D et obtenir des résultats optimaux en matière d'efficacité énergétique
  • Soutenir la clarification du traitement réglementaire, fiscal et comptable et la normalisation des contrats de performance énergétique
  • L'identification des opportunités en matière d'efficacité énergétique et la constitution de réserves de projets à étudier devraient être soutenues par des mécanismes d'aide au développement de projets pour les PME

L'EEFIG [lien - http://www.eefig.com/] a contribué à faire connaître l'efficacité énergétique dans l'industrie, mais ces recommandations restent pour la plupart non appliquées. Le 19 octobre, une table ronde sur invitation spéciale sera organisée pour discuter de ces recommandations et de la manière dont le secteur industriel s'intègre dans la stratégie globale de l'UE en matière d'efficacité énergétique. Un excellent groupe d'experts discutera de certaines des questions cruciales auxquelles sont confrontés les décideurs politiques et les praticiens, parmi lesquelles

  • Quel sera l'impact de nouveaux efforts pour "réduire les risques" des investissements ? Est-il possible de normaliser davantage le processus d'investissement ?
  • Comment le risque "perçu" peut-il être ramené au "risque réel" ?
  • Comment encourager l'industrie à considérer les investissements dans l'efficacité énergétique comme des décisions stratégiques pour améliorer leur compétitivité globale ?
  • Que peut-on faire de plus pour garantir la mise en œuvre de mesures économiques d'efficacité énergétique ?
  • Comment motiver davantage d'investissements privés pour financer l'efficacité énergétique industrielle ? Est-il possible de regrouper des projets pour réduire les coûts de transaction et les rendre plus intéressants pour les institutions financières ?
  • Les audits obligatoires prévus par la directive sur l'efficacité énergétique ont-ils conduit à des investissements importants ? Si ce n'est pas le cas, pourquoi et comment ?
  • Les changements de politique au niveau européen ou national peuvent-ils encourager davantage d'investissements dans les mesures d'efficacité énergétique industrielle ?

Ces questions sont importantes et, à la suite de la table ronde, des conclusions du président seront préparées et distribuées aux membres des institutions européennes et aux parties prenantes concernées.

Le nombre de places estlimité, mais si vous souhaitez obtenir plus d'informations et participer à la table ronde, veuillez me contacter à l'adresse suivante :rod.janssen(at)ee-ip.org.