Trouver notre voix

16 March 2019 par Rod Janssen
Trouver notre voix

Daniel Schoeler est président de l'association Energy Efficiency in Industrial Processes (EEIP).

EEIP est une plateforme neutre, mais nous avons une voix et faisons ce que nous pouvons pour promouvoir l'importance d'une meilleure efficacité énergétique industrielle dans toute l'Europe. Il a mis au défi l'auditoire de faire entendre sa voix. Cela ne peut pas être une organisation à but non lucratif à Bruxelles. Il faut que ce soit chacun d'entre nous. Et à tout moment, et en toute occasion, nous ne pouvons pas continuer à parler uniquement à notre petite communauté (même si 140 000 personnes, ce n'est pas si petit).

Nous sommes encouragés de voir ce que les jeunes ont fait au niveau mondial pour faire entendre qu'ils ne sont pas du tout satisfaits de ce que notre génération a fait pour lutter contre le changement climatique. Nous vous demandons également de jeter un coup d'œil au PCI et de voir comment il peut fonctionner pour vous. Vous continuerez à entendre parler de moi et du PEIE et vous pouvez me contacter à rod.janssen@ee-ip.


Contenu complémentaire   #efficacité énergétique  #interventions  #biomasse 


Nous communiquons de nombreuses façons. Souvent, c'est dans notre voix, mais cela peut être dans nos actions, notre langage corporel, nos expressions faciales, nos écrits, etc.

Il y a quelques semaines, j'étais conférencier à la Conférence sur l'efficacité énergétique industrielle lors des Journées mondiales de l'énergie durable. Alors que la WSED existe depuis environ 25 ans, c'était la première fois qu'elle consacrait une conférence aux préoccupations industrielles.

Je suis président de l'Efficacité énergétique dans les processus industriels (EEIP) et notre réseau compte environ 140 000 membres. Nous sommes fiers d'être une plateforme neutre, mais nous avons une voix et nous faisons ce que nous pouvons pour promouvoir l'importance d'une meilleure efficacité énergétique industrielle dans toute l'Europe. C'est pourquoi nous avons sauté sur l'occasion lorsqu'on m'a demandé de prendre la parole au WSED.

La conférence sur l'efficacité énergétique industrielle dure une demi-journée et fait partie d'un ensemble de conférences de trois jours sur la biomasse, l'efficacité énergétique et les jeunes chercheurs dans le domaine de l'efficacité énergétique et de la biomasse. Il y avait beaucoup de bons intervenants sur divers aspects techniques et politiques de l'efficacité énergétique industrielle, puis il y a eu un groupe de courtes interventions dans une section appelée les voix. Bénissez les organisateurs pour une telle idée.

Les voix représentaient diverses entreprises et associations industrielles (par exemple, les pompes à chaleur) qui pouvaient ancrer les idées dans le monde réel. Excellent.

J'étais l'avant-dernier orateur et rien n'est plus émouvant que de tester ses propres pensées par rapport à ce que l'on vient d'entendre. J'ai réalisé que ma présentation PowerPoint allait être trop piétonne et je voulais vraiment faire bouger les choses.

Mon thème principal était donc la voix. Oui, beaucoup d'entre vous l'associent à un concours de chant et vous avez raison de le penser. Bien sûr, je l'ai fait aussi (sans le chant). Je l'ai ramené au paquet "énergie propre" récemment approuvé par l'UE, qui a fixé un nouvel objectif d'économies d'énergie pour 2030. Je l'ai ramené au rapport spécial du Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat de fin 2018 qui déclarait que nous n'avions pas d'autre choix que de rester en dessous de 1,5 degré C pour garantir que le monde que nous connaissons n'est pas condamné.

Projet pour la confiance des investisseurs

Il faut rester positif, sinon nous sommes vraiment condamnés. J'ai mentionné un projet important dont l'EEIP est partenaire : le projet de confiance des investisseurs pour l'industrie, l'éclairage public et l'énergie de quartier. Jetez un coup d'œil à notre site web et à mes innombrables blogs, mais il est essentiellement conçu pour "écarter les risques" des projets afin de donner au propriétaire des actifs et à la communauté financière plus de confiance pour entreprendre un projet d'efficacité énergétique et le financer. Aucun projet n'est sans risque, mais le processus de normalisation de la relation entre le propriétaire des actifs et le développeur du projet (souvent une société de services énergétiques) avec une assurance qualité tierce partie, contribue grandement à renforcer la confiance. Oui, il existe d'autres initiatives non législatives importantes dans l'industrie, mais le PCI est certainement l'un des leaders.

Cependant, j'ai mis le public au défi de faire entendre sa voix. Il ne peut s'agir d'une organisation à but non lucratif à Bruxelles, ni d'une conférence annuelle à Wels, en Autriche. Il faut que ce soit chacun d'entre nous, à tout moment et en toute occasion. Nous ne pouvons pas continuer à ne parler qu'à notre petite communauté (même si 140 000 personnes, ce n'est pas si petit). Il est encourageant de voir ce que les jeunes ont fait au niveau mondial pour faire entendre leur voix, qu'ils ne sont pas du tout satisfaits de ce que notre génération a fait pour lutter contre le changement climatique. Nous vivons peut-être dans une sphère plus limitée, mais cela ne fait que nous confronter à un plus grand défi.

Vous continuerez à entendre parler de moi et de l'EEIP et veuillez vous ajouter à notre réseau. Nous vous invitons tous à venir à la prochaine conférence sur l'efficacité énergétique industrielle au WSED. Nous vous demandons également de jeter un coup d'œil au PCI et de voir comment il peut vous être utile. Oui, et comment vous pouvez travailler pour lui.

Il n'y a pas de solution miracle pour lutter contre le changement climatique. Ce n'est pas un défi facile à relever. Nous avons besoin que vous travailliez avec nous.

Si vous souhaitez discuter de l'un des points que j'ai soulevés, veuillez me contacter à l'adresse rod.janssen(at)ee-ip.org.

 

Articles connexes

Restez à l'écoute ! Les meilleures idées pour l'efficacité énergétique et la transition énergétique...